Comme nous avons pu le voir lors des précédents épisodes (épisodes 4 et 5), la grotte de la Chambre d’Amour fut comblée par la dérive littorale en moins de 30 ans durant le 19 ème siècle. A la vue de l’important phénomène d’ensablement qu’il existait dans le secteur, une question simple surgit: Et si la grotte de la Chambre d’Amour décrite par P. de Lancre en 1609, n’était pas celle décrite par J. Thore 200 ans plus tard? Et s’il existait une première grotte disparue sous les sables depuis plusieurs siècles? Voici les indices qui éveille cette possibilité:

Première indice:

D’après les ingénieurs du BRGM, la côte partant de l’éperon rocheux de la Chambre d’Amour jusqu’aux falaises de Bernain, est composée d’une roche très friable de type Stampien, favorisant des phénomènes karstiques propices à la formation de grottes. De plus, l’existence de dolines autour du golf du phare, autre phénomène d’érosion naturel, augmente la probabilité de trouver des cavités dont la Chambre d’Amour serait un bel exemple. (Episode I) Ainsi, on comprend vite que ce secteur est, depuis toujours, un vrai gruyère…

grotte-stmartin-001-bis

En 1950, trois grottes sont visibles au sud de la pointe St Martin. Elles sont signalées par les cercles orange. Le plus à gauche situe l’entrée de la grotte du phare qui fait l’objet de fouilles archéologiques depuis 1899.

palangier-1963-vvf-bis

Vers 1963, pas moins de quatre grottes creusées par la mer du côté nord de la pointe St Martin. (Photo François Palangier)

 

Deuxième indice:

P. de Lancre localise la grotte de la Chambre d’Amour à proximité du port des pêcheurs d’Anglet, port aussi décrit par J. Thore  et par A. Dumège deux siècles plus tard. Ce petit port est aujourd’hui disparu depuis sous les sables… Les ingénieurs des Ponts et Chaussées ont montré qu’au 17 ème, 18 ème et 19 ème siècle, le littoral angloy gagnait en moyenne 3 mètres/an sur la mer! Si on fait un calcul de la situation du littoral à l’époque de P. de Lancre, cela placerait le rivage à 425 mètres en arrière du rivage actuel, soit au niveau du boulevard des plages! En fonction de la géologie locale et des écrits anciens, le port des pêcheurs devait se situer en contrebas du hameau, près du moulin Barbot…

2017-trio

Carte représentant en jaune le trait de côte vers 1609 à marée haute. En rouge, l’emplacement présumé du port des pêcheurs d’Anglet.

 

Reprenons l’étude de J. Thore: « La Chambre d’Amour, si basse, et presque totalement abandonnée par la mer aujourd’hui formait, il n’y a peut être pas trois siècles, une vaste et haute caverne, toujours baignée des eaux de l’océan ».  Et au sujet de la baie de l’ancien VVF: « une grande anse dont une partie est accessible uniquement lors des très basses marées. Dans tout le reste, la mer s’y brise avec un fracas épouvantable. » Ce dernier constat se confirme lors de la visite de A. Du Mège en 1828. (56, page 162) Ainsi au cours du 17 ème siècle, il s’élevait une falaise depuis le moulin Barbot jusqu’à l’éperon de la Chambre d’Amour. Cette falaise comme celle de la baie de l’ancien VVF étaient balayées par les vagues. Notre grotte, plus à l’ouest des falaises, n’était donc pas accessible à pied car elle était baignée en permanence par la mer. Au 19 ème siècle, le phénomène d’ensablement a permis à Jean Thore d’avoir accès à la grotte, avant qu’il ne la comble totalement en moins de 30 ans!

Troisième indice:

Jean Thore explique aussi qu’à l’intérieur de la grotte « une foule innombrable de noms de diverses personnes est gravé là même où il est impossible de pénétrer, ce qui fortifie que le sol s’est exhaussé et qu’aucune date n’est très ancienne« . Incroyable! Pourquoi n’y a-t-il pas d’inscription de plus de 150 ans, comme c’est le cas aujourd’hui?

Quatrième indice:

Plus étonnant encore, il existe des écrits réguliers sur la grotte durant le 17 ème siècle, mais plus aucune ligne à son sujet au 18 ème siècle… Le premier retour d’un témoignage littéraire apparaît avec d’Arnaud de Baculard, en 1784, alors que ce dernier n’est jamais venu à Bayonne et parle de suite d’une légende!

Cinquième indice:

Joseph Simonin, professeur d’hydrographie à Bayonne et membre correspondant de l’Académie royale de la Marine à Paris, dresse, en 1728, le relevé bathymétrique suivant de l’embouchure de l’Adour et des côtes d’Anglet:

1720-carte-de-simonin-idrographe-de-la-ville-bis%e2%80%8e

Carte de 1728 signalant la position de grotte à la Chambre d’Amour par un point noire devant notre flèche orange

On y trouve l’éperon rocheux de la Chambre d’Amour ainsi que celui du Cap St Martin. La fameuse grotte est située en fond de baie, soit 120 mètres en arrière de sa place actuelle... Si cette indication est correcte, cela place la grotte dans le talus végétalisé sous la piste cyclable Paul Prieto d’aujourd’hui! Le célèbre professeur bayonnais ne peut avoir commis une telle imprécision.

ancienne-grotte-1

Position supposée de la première grotte décrite par Pierre de Lancre en 1609 et localisée par J. Simonin en 1728

 

Ainsi, aux vues des constats des ingénieurs du BRGM du 21 ème siècle, des ingénieurs des Ponts et Chaussées de Bayonne du 19 ème siècle, du magistrat Pierre de Lancre du 17 ème siècle, du médecin géologue Jean Thore du 19 ème siècle et de l’ingénieur hydrographe Joseph Simonin du 18 ème siècle, nous avançons l’hypothèse de l’existence d’une première grotte de la Chambre d’Amour, antérieure à celle que nous connaissons aujourd’hui, située à une centaine de mètres plus à l’est, dans le talus de la piste cyclable Paul Prieto!

Sa recherche, sur un terrain encore vierge avec les moyens archéologiques modernes de sondage géophysique, serait facilement envisageable et se présenterait comme un pari audacieux pour faire revivre l’histoire du bourg. Sa redécouverte, si cette théorie se confirme, serait une belle plus-value pour l’attrait touristique de la ville d’Anglet et dynamiserait un quartier en recherche de notoriété comme nous l’a montré l’étude Anglet/Hollywood du printemps 2016. A méditer!

L’équipe SoSLa

Nous présentons ici tous nos remerciements pour l’aide et la patience qu’on sut nous apporter M. Gilles Parent et Mme Sylvie Martin-Guerric (archiviste de la Médiathèque de Bayonne), Mme Annie Gime (archiviste de la Ville d’Anglet), Audrey Farabos, Jacques Battesti et Anaîs Aphaule (Musée Basque de Bayonne), les archivistes des fonds départementaux des villes de Bayonne et de Pau ainsi que Cyril Mallet (chef de projet littoral du BRGM de la Nouvelle Aquitaine).

Si vous possédez vous aussi des manuscrits permettant d’apporter des indices complémentaires à cette étude, où si vous possédez des photos de la grotte antérieures à 1978, merci d’avoir la gentillesse de nous les communiquer par mail à soslittoralangloy@gmail.com, nous ne manquerons pas de vous référencer.

Bibliographie:

(1) J.F Larguillier et P. Charbonneyre, RR-32374-FR, « Effondrement de l’allée des Arroques, étude géologique et prospection radar » 15 03 1991, BRGM Aquitaine.

(2) Pierre de Lancre « Tableau de l’inconstance des mauvais anges et démons... , Paris 1612, p43 et 44.

(3) E. Ducéré, Société des sciences, art et lettres de Bayonne »Entrée solennelle des rois, reines et grands personnages dans la ville de Bayonne. » Chapitre II, le prince de Condé, 1903, p41 et p42.

(4) Emile V. Telle, professeur de lettre à l’Université Catholique d’Amérique, à Washington: « La Chambre d’Amour : les origines littéraires et pittoresques de la fortune de Biarritz » Marrimpouey Jeune, Pau, 1969, Médiathèque de Bayonne.

(5) F. de Baculard d’Arnaud: » Délassement de l’homme sensible ou Anecdotes diverses » Tome V, Neuvième partie, page 224-246.

(6) Jean-Baptiste Bory de Saint-Vincent; Annales des Voyages, de la Géographie et de l’histoire Tome VI, 1810: »Sur les grottes de Biarits, près de Bayonne« p54

(7) Jean Thore, « Promenade sur les côtes du golfe de Gascogne ou aperçu topographique, physique et médical des côtes occidentales de ce même golfe ». 1810

(8) Edouard Ducéré: « Les journées de Napoléon à Bayonne » Bayonne 1908. page 51 et 69

(8b) Népomucène Lemercier, « Mercure de France » 33 ème tome, Paris, 1808.

(8c) Mademoiselle Avrillion, « Memoires de Mademoiselle Avrillion, premiere femme de Chambre de l’impératrice« Tome I, Paris, 1833.

(9) Etienne de Jouy: « L’Hermite en province » Tome I, 1819.

(10) Joseph de Walsh,  » Suite aux lettres vendéennes » Paris 1829.

(11) Prosper de Lagarde, « Voyage dans le pays basque et aux bains de Biarritz« Paris 1835.

(12) Charles Hennebutte « Le guide du voyageur, de Bayonne à Saint Sébastien » 1852, Archives Médiathèque de Bayonne.

(12b) Courrier de Bayonne 19, 22 Mai et 16 Octobre 1853, Archive Médiathèque de Bayonne.

(13) Pierre Laffargue: « Anglet, la Chambre d’Amour » 2007, Edition Atlantica.

(14) Germond de Lavigne,  « Autour de Biarritz : promenades à Bayonne, à la frontière et dans le Pays basque« , 1856, Paris.

(15) Comte Roger de Bouillé: « Paléontologie de Biarritz et de quelques autres localités« , Pau, 1876.

(16) Paul Perret, « Le Pays Basque et La Basse Navarre » 1882, Paris.

(17) Carte dont la réalisation était située entre 1680 et 1700 par Raymond Ritter, historien seiziémisme et pyrénéiste français. (1894-1974)

(18) Hector Iglesias, professeur de la langue basque, « Onomastique historique de la paroisse labourdine d’Anglet au XVIIIe siècle« Janvier 2000, page 9.

(19) Hippolyte Adolphe Taine, philosophe et historien français: « Voyage aux Pyrénées« , page 49, Paris, 1860.

(20) Soletco S.A. pour la ville d’Anglet, Archives municipaux de la ville d’Anglet.

(21) René Cuzacq, « La prestigieuse histoire de la Chambre d’Amour« , S.S.L.A.B, 1974, série N 130.

(22) Armand de Quatrefages, Souvenir d’un naturaliste, « La Revue des deux Mondes, recueil de la politique, de l’administration et des mœurs » Janvier 1850

(23) Pierre de Gorsse: « Biarritz de jadis, plage des rois » 1962.

(24) Camille Pitollet, Bulletin Hispanique « Les débuts du règne de PhillipeV  » 1934.

(25) Le maréchal de Bassompierre, « Mémoire sur l’histoire de sa vie » 1665.

(26) Gabriel François baron de Blaÿ de Gaïx, « Histoire militaire de Bayonne: De la mort d’Henri IV à la Révolution française » 1980.

(27) Henri Beraldi, « 100 ans aux Pyrénées » 1899.

(28) Jean Laborde, Courrier de Bayonne, 4 Décembre 1956, Archives Médiathèque de Bayonne.

(29) E. Ducéré, 1908: »Marie-anne de Neubourg à Bayonne 1706-1738 » Archives Médiathèque de Bayonne.

(29b) E. Ducéré, 1908: « Les journées de Napoléon à Bayonne : d’après les contemporains et des documents inédits« . page 39; 51; 68.

(29c) E. Ducéré, 1904: « L’impératrice en cacolet » SSALB, page 171.

(30) Manex Goyhenetche, « Histoire d’Anglet: des origines à nos jours », Donostia, Elkar, 1997

(31) Yves Deler, « Esquisse morphologique de la côte basque française entre l’embouchure de l’Adour et celle de la Bidassoa« , Revue géographique des Pyrénées et du Sud-Ouest, tome 3, fascicule 1, 1932.

(32) René Cuzacq, Anglet Mag « Image du passé à la Chambre d’Amour » Médiathèque de Bayonne.

(33) Lassus Alfred, « Petite contribution à l’histoire d’Anglet » n°88, Ekiana 2003

(34) Wilhelm von Ludemann,  » Züge durch die Hochgebirge und Thäler der Pyrenäen im Jahre » 1822.

(35) Adolphe Joanne : »Itinéraire descriptif et historique des Pyrénées de l’Océan a la Méditerranée » Edition Hachette, 1858.

(36) SOLETCO S.A., Etude Géotechnique, « Falaise du VVF« , Anglet, 4 Juillet 1984, Archives Municipaux de la Ville d’Anglet.

(37) Pierre Hourmat: »La Chambre d’Amour » Anglet Magasine, 1979, Archives Médiathèque Bayonne.

(38) M. Gassan, Service technique de la ville d’Anglet « Journal sur la recherche de la grotte de la Chambre d’Amour« , Novembre 1978.

(39) Archives départementaux de Pau, Sous série 4S185, Ponts et Chaussées de Bayonne.

(40) Construction d’un bassin de stockage, Sable D’or Printemps 2016, échange avec l’entreprise  en charge des travaux.

(41) Félix Morel: »Bayonne, vues historiques et descriptives« , Bayonne, Juin 1836.

(42) Auguste Bouët, le Courrier de Bayonne: « La Chambre d’Amour » Octobre 1853, médiathèque Bayonne.

(43) Germond de Lavigne, l’Artiste, journal de la littérature et de l’art: « L’artiste en Province« , Paris, 1842.

(44) Victor Hugo, En voyage, Alpes et Pyrénées, 1843.

(45) Richard, « Guide pittoresque et artistique du Voyageur, du géologue et de l’homme du monde aux Pyrénées » 1845.

(46) Auguste Chaho, écrivain et périodiste basque: « Biarritz, entre les Pyrénées et l’Océan : itinéraire pittoresque » Deuxième partie, Bayonne, 1855.

(47) Louis de Joantho, « Biarritz illustré » Médiathèque de Bayonne, 1885.

(48) Madame Lamagnière, « Le Guide de l’étranger pour Bayonne et ses environs« ,  Bayonne, 1864.

(49) Jakintza, André Lebourleux: « Chiberta: de la Barre à la Chambre d’Amour » N39, 2007.

(50) Guide Conty: »Les pyrénées occidentales et centrales et le sud ouest de la France« , Paris, 1899

(51) H. Bonnardot, « La Chambre d’Amour » L’Echo des jeunes, journal littéraire, 15/02/1894

(52) Dr Ch. Lavielle, « Où faut-il en France, passer l’hiver? Les stations climatiques hivernales« , Paris, 1901.

(53) Marianne Peter Borie: »Les massifs rocheux du crétacé supérieur du Labourd occidental: processus d’altération et instabilités littorales« , thèse BRGM 2008.

(54) Paul Raymond « Dictionnaire Topographique du Département des Basses-Pyrénées« , Imprimerie Impériale, 1863.

(55) P-J. Lesauvage, pharmacien militaire: « Essai topographique et médical sur Bayonne et ses environs » Paris, 1825.

(56) Alexandre Du Mège: « Statistique générale des départements pyrénéens, ou des provinces de Guienne et de Languedoc » Tome I, Paris, 1828.

(57) Mémoire du constructeur de navire Castaings de Bayonne, 1725

(58) Jean-Baptiste Bailac:« Nouvelle chronique de la Ville de Bayonne » imprimerie Duhart-Fauvet, Bayonne 1828.

(59) H.-L. Fabre « Lettre Labourdine », 7 ème lettre du 30 juin 1867, Médiathèque Bayonne.

(60) Plan de la commune d’Anglet de 1874 présent aux archives de la ville d’Anglet.

(61) Benoit Pierre: « Pour Don Carlos« , Paris, 1920.

(62) Luis Mariano: « La légende de la Chambre d’Amour« , auteur Francis Blanche, Rolf Marbot, 1 Janvier 1957.

(63) Plan cadastral Napoléonien de 1831, tableau d’assemblage de la ville d’Anglet, archives départementales de Pau.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s