LA REDÉCOUVERTE DE LA GROTTE

Durant les années 70, les plages de la Chambre d’Amour connaissent un recul sans précédent causé par les activités de dragage de l’embouchure de l’Adour. L’établissement de bain « L’escale » et sa célèbre piscine sont sinistrés et doivent fermer, impactant l’attrait touristique du front de mer. Pour relancer l’économie du quartier, la municipalité a une idée derrière la tête:

Le 14 Août 1978, suite à une visite de ce qui reste de l’établissement de bain, les services techniques de la ville proposent à Mr le Maire de procéder à la recherche de la fameuse grotte. L’ordre de mission est rapidement accepté par Victor Mendiboure.

Le 26 Septembre, les travaux de sondage commencent à l’aide de l’étude d’Emile V.Telle (4) et du plan cadastré du 28 Septembre 1831! (63) Dans la soirée, l’entrée de la caverne est dégagée, mais le sable effleure encore jusqu’en haut de la voûte.

Le 28 septembre, après le dégagement d’une bonne quantité de sable à l’aide d’un chargeur mécanique sur pneu, des inscriptions anciennes, semble-t-il, font leur apparition: « Camille, H.Lage, Esteve et Dorr ».

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il s’agit là de la première photo officielle de la grotte de la Chambre d’Amour, réalisée par Mr Harriague le 28 Septembre 1978!

Le 29 Septembre, en milieu de matinée, après avoir libéré la voûte, l’inscription « 1873-J.D-FF-AV » fait son apparition: impensable!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et le passé revit! L’inscription « 1873-J.D-FF-AV » gravée au milieu de la voûte il y a 105 ans fait son apparition!

Le 03 Octobre, 500 m3 de sable fin et de marne ont été dégagés des entrailles de la grotte.

Le 05 Octobre, d’autres inscriptions apparaissent après le nettoyage des parois à l’eau sous pression. C’est ainsi qu’un « GUERRIN 1838 » saute aux yeux stupéfaits des employés municipaux!

guerrin-1835

Si vous avez l’œil, vous pouvez encore apercevoir le « GUERRIN 1838 » sur la voûte près de l’entrée! 

Le lundi 9 Octobre, c’est un « NAVARRE » qui est mis à jour, probablement inscrit par un visiteur basque espagnol!

La grotte a été dégagée sur 5 mètres en hauteur et maintenant une tranchée de trois mètres de large est creusée pour sonder le sol. Il est constitué de petit grains ronds marins et de nombreux blocs très arrondis et très durs. Dans le fond, la roche apparaît sous 60 centimètres de sédiment. Dans l’axe médian, elle se situe à 2.50 mètres de profondeur et au niveau de l’entrée, on la trouve à près de 4.5 mètres! Le sol véritable de la grotte est donc en pente et se situe à moins d’un mètre au-dessus du niveau de la mer au milieu de cavité ! Les blocs de pierre extraits vont servir à la confection d’un mur rustique en demi cercle à l’extérieur, qui marquera le début de l’escalier pour descendre dans la grotte.

Le 17 Octobre, d’autres rochers vont être prélevés au pied du Cap St Martin pour soutenir l’aménagement de l’escalier et du talus.

Le 30 Octobre, un mois après le début des travaux, tous les aménagements ainsi que les espaces verts qui entourent la grotte sont terminés. Ses dimensions officielles sont les suivantes: 31 mètres de profondeur, 20 mètres de largeur et 6 mètres de haut près de l’entrée. Transversalement, elle est demi-circulaire au niveau de l’entrée et en demi-ellipse entre le centre et le fond. Elle est donc très proche de la description faite par Jean Thore en 1806. Aucun doute possible sur cette identité!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

PLAN D IMPLANTATION, SOLETCO JUIN 1979

Après être tombée dans l’oubli pendant 84 ans, la grotte de la Chambre d’Amour, vestige des prémices du tourisme sur la côte basque, est de retour le dimanche 01 Mars 1979, avec l’inauguration de sa redécouverte par Victor Mendiboure. Bravo Monsieur!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Victor Mendiboure à droite en présence de Saubade et Laurens! (Archives Sud-ouest)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Saubade et Laurens ressortent de la grotte, vivants cette fois-ci: c’est pas mignon! (Archives Sud-ouest)

Ainsi, après un long travail des équipes municipales, la grotte a retrouvé son allure d’antan. Celui là même qui en avait fait sa réputation au temps d’Arnaud de Baculard et de Napoléon 1er. Mais les lieux ont bien changé, le rivage a été rejeté à plus de cent mètres de son seuil,  la côte sauvage a disparu sous la pression immobilière du 20 ème siècle, et la circulation y est devenue dense dès que les premiers rayons de soleil printaniers font leur apparition. De plus, l’entrée de la caverne se situe désormais plusieurs mètres en dessous de la voie publique. Seuls les curieux peuvent l’apercevoir…

scan

La grotte est en contrebas de la rue. En 1979, son accès se fait par un escalier délimité par des galets trouvés sur place lors de sa redécouverte.

Le 11 Février 1994, un arrêté municipal interdit l’accès à la grotte pour des risques de glissement de terrain. Ce site, faisant partie du patrimoine angloy, est désormais inaccessible au public, un comble!

img_2705

Panneau signalant l’interdiction d’entrée devant la grotte.

Le 21 Avril 2016, la ville d’Anglet planche sur la mise en valeur du quartier de la Chambre d’Amour. Une idée proposée par les services municipaux: la pose de grandes lettres blanches façon Hollywood sur le promontoire de la grotte…

sud-ouest-2104-2016

Le projet fou en image (photo sud ouest)

L’enquête, réalisée sur le projet par le journal Sud-ouest, montre que plus de 70% des personnes concernées ont dit non à cette idée, pensant qu’Anglet n’est pas Hollywood et que cela risquerait de dénaturer le site. Le projet a, semble-il, été mis aux oubliettes!

Le 02 Juin 2016, une histoire plus moderne de la légende des deux amoureux est proposée par Phil Cotebask: « La véritable histoire de la Chambre d’Amour à Anglet« . Cette version mérite vraiment votre attention!

Le 7 Novembre 2016, notre association « SoS Littoral Angloy » demande à la ville d’Anglet, au travers d’une enquête publique sur les « Travaux  annuels de conservation et de préservation des falaises d’Anglet« , l’intérêt de maintenir l’arrêté municipal du 11 Février 1994 sur l’interdiction de circuler près ou dans la grotte, sachant qu’un entretien régulier des falaises sera désormais assuré?

Le 12 Décembre 2016, Claude Olive, maire d’Anglet, donne sa réponse en signant un nouvel arrêté interdisant l’entrée de la grotte au public pour risque d’éboulement!

Alors qu’elle était autrefois le rendez vous des filles et des garçons du quartier, qu’elle était un lieu de collation, de convivialité, de théâtre, de concert mais aussi d’intimité, de recueillement ou d’évasion, la grotte de la Chambre d’Amour a progressivement disparu du patrimoine local par la seule force de la nature qui en a bouché l’accès au cours du 19 ème siècle. Sa résurrection, grâce à l’intervention de Victor Mendiboure et des services municipaux pour rendre cette perle aux angloys et aux touristes romantiques, est désormais sous le coup d’un arrêté municipal. Son accès est interdit, ce qui la place partiellement à l’abri du regard. Cette curiosité locale, véritable attrait touristique, manque foncièrement de reconnaissance! Pourtant, elle est à l’origine de la renommée de la côte basque. Une étude sur sa mise en valeur devrait être lancée car elle est l’identité d’un coin de paradis qui fait vivre une partie de l’économie touristique locale. Nous avons une belle idée sur cette question, et nous sommes prêt à partager notre point de vue avec la municipalité pour embellir et promouvoir la grotte.

D’ici là, si personne ne s’en occupe, peut-être que dans quelques siècles, c’est l’océan lui même qui reprendra sa caverne et la légende des amoureux repartira de plus belle puisqu’il est dans la nature humaine que d’avoir un fond de romantisme!

Prochain et dernier épisode:

 SUR LES TRACES DE LA PREMIÈRE GROTTE DE LA CHAMBRE D’AMOUR

L’équipe SosLa

img_1315

Le soleil couchant, durant l’été vient dorer l’entrée de la caverne pour mieux contraster ce lieu d’amour et de mystère!

 

Bibliographie:

(1) J.F Larguillier et P. Charbonneyre, RR-32374-FR, « Effondrement de l’allée des Arroques, étude géologique et prospection radar » 15 03 1991, BRGM Aquitaine.

(2) Pierre de Lancre « Tableau de l’inconstance des mauvais anges et démons... , Paris 1612, p43 et 44.

(3) E. Ducéré, Société des sciences, art et lettres de Bayonne »Entrée solennelle des rois, reines et grands personnages dans la ville de Bayonne. » Chapitre II, le prince de Condé, 1903, p41 et p42.

(4) Emile V. Telle, professeur de lettre à l’Université Catholique d’Amérique, à Washington: « La Chambre d’Amour : les origines littéraires et pittoresques de la fortune de Biarritz » Marrimpouey Jeune, Pau, 1969, Médiathèque de Bayonne.

(5) F. de Baculard d’Arnaud: » Délassement de l’homme sensible ou Anecdotes diverses » Tome V, Neuvième partie, page 224-246.

(6) Jean-Baptiste Bory de Saint-Vincent; Annales des Voyages, de la Géographie et de l’histoire Tome VI, 1810: »Sur les grottes de Biarits, près de Bayonne« p54

(7) Jean Thore, « Promenade sur les côtes du golfe de Gascogne ou aperçu topographique, physique et médical des côtes occidentales de ce même golfe ». 1810

(8) Edouard Ducéré: « Les journées de Napoléon à Bayonne » Bayonne 1908. page 51 et 69

(8b) Népomucène Lemercier, « Mercure de France » 33 ème tome, Paris, 1808.

(8c) Mademoiselle Avrillion, « Memoires de Mademoiselle Avrillion, premiere femme de Chambre de l’impératrice« Tome I, Paris, 1833.

(9) Etienne de Jouy: « L’Hermite en province » Tome I, 1819.

(10) Joseph de Walsh,  » Suite aux lettres vendéennes » Paris 1829.

(11) Prosper de Lagarde, « Voyage dans le pays basque et aux bains de Biarritz« Paris 1835.

(12) Charles Hennebutte « Le guide du voyageur, de Bayonne à Saint Sébastien » 1852, Archives Médiathèque de Bayonne.

(12b) Courrier de Bayonne 19, 22 Mai et 16 Octobre 1853, Archive Médiathèque de Bayonne.

(13) Pierre Laffargue: « Anglet, la Chambre d’Amour » 2007, Edition Atlantica.

(14) Germond de Lavigne,  « Autour de Biarritz : promenades à Bayonne, à la frontière et dans le Pays basque« , 1856, Paris.

(15) Comte Roger de Bouillé: « Paléontologie de Biarritz et de quelques autres localités« , Pau, 1876.

(16) Paul Perret, « Le Pays Basque et La Basse Navarre » 1882, Paris.

(17) Carte dont la réalisation était située entre 1680 et 1700 par Raymond Ritter, historien seiziémisme et pyrénéiste français. (1894-1974)

(18) Hector Iglesias, professeur de la langue basque, « Onomastique historique de la paroisse labourdine d’Anglet au XVIIIe siècle« Janvier 2000, page 9.

(19) Hippolyte Adolphe Taine, philosophe et historien français: « Voyage aux Pyrénées« , page 49, Paris, 1860.

(20) Soletco S.A. pour la ville d’Anglet, Archives municipaux de la ville d’Anglet.

(21) René Cuzacq, « La prestigieuse histoire de la Chambre d’Amour« , S.S.L.A.B, 1974, série N 130.

(22) Armand de Quatrefages, Souvenir d’un naturaliste, « La Revue des deux Mondes, recueil de la politique, de l’administration et des mœurs » Janvier 1850

(23) Pierre de Gorsse: « Biarritz de jadis, plage des rois » 1962.

(24) Camille Pitollet, Bulletin Hispanique « Les débuts du règne de PhillipeV  » 1934.

(25) Le maréchal de Bassompierre, « Mémoire sur l’histoire de sa vie » 1665.

(26) Gabriel François baron de Blaÿ de Gaïx, « Histoire militaire de Bayonne: De la mort d’Henri IV à la Révolution française » 1980.

(27) Henri Beraldi, « 100 ans aux Pyrénées » 1899.

(28) Jean Laborde, Courrier de Bayonne, 4 Décembre 1956, Archives Médiathèque de Bayonne.

(29) E. Ducéré, 1908: »Marie-anne de Neubourg à Bayonne 1706-1738 » Archives Médiathèque de Bayonne.

(29b) E. Ducéré, 1908: « Les journées de Napoléon à Bayonne : d’après les contemporains et des documents inédits« . page 39; 51; 68.

(29c) E. Ducéré, 1904: « L’impératrice en cacolet » SSALB, page 171.

(30) Manex Goyhenetche, « Histoire d’Anglet: des origines à nos jours », Donostia, Elkar, 1997

(31) Yves Deler, « Esquisse morphologique de la côte basque française entre l’embouchure de l’Adour et celle de la Bidassoa« , Revue géographique des Pyrénées et du Sud-Ouest, tome 3, fascicule 1, 1932.

(32) René Cuzacq, Anglet Mag « Image du passé à la Chambre d’Amour » Médiathèque de Bayonne.

(33) Lassus Alfred, « Petite contribution à l’histoire d’Anglet » n°88, Ekiana 2003

(34) Wilhelm von Ludemann,  » Züge durch die Hochgebirge und Thäler der Pyrenäen im Jahre » 1822.

(35) Adolphe Joanne : »Itinéraire descriptif et historique des Pyrénées de l’Océan a la Méditerranée » Edition Hachette, 1858.

(36) SOLETCO S.A., Etude Géotechnique, « Falaise du VVF« , Anglet, 4 Juillet 1984, Archives Municipaux de la Ville d’Anglet.

(37) Pierre Hourmat: »La Chambre d’Amour » Anglet Magasine, 1979, Archives Médiathèque Bayonne.

(38) M. Gassan, Service technique de la ville d’Anglet « Journal sur la recherche de la grotte de la Chambre d’Amour« , Novembre 1978.

(39) Archives départementaux de Pau, Sous série 4S185, Ponts et Chaussées de Bayonne.

(40) Construction d’un bassin de stockage, Sable D’or Printemps 2016, échange avec l’entreprise  en charge des travaux.

(41) Félix Morel: »Bayonne, vues historiques et descriptives« , Bayonne, Juin 1836.

(42) Auguste Bouët, le Courrier de Bayonne: « La Chambre d’Amour » Octobre 1853, médiathèque Bayonne.

(43) Germond de Lavigne, l’Artiste, journal de la littérature et de l’art: « L’artiste en Province« , Paris, 1842.

(44) Victor Hugo, En voyage, Alpes et Pyrénées, 1843.

(45) Richard, « Guide pittoresque et artistique du Voyageur, du géologue et de l’homme du monde aux Pyrénées » 1845.

(46) Auguste Chaho, écrivain et périodiste basque: « Biarritz, entre les Pyrénées et l’Océan : itinéraire pittoresque » Deuxième partie, Bayonne, 1855.

(47) Louis de Joantho, « Biarritz illustré » Médiathèque de Bayonne, 1885.

(48) Madame Lamagnière, « Le Guide de l’étranger pour Bayonne et ses environs« ,  Bayonne, 1864.

(49) Jakintza, André Lebourleux: « Chiberta: de la Barre à la Chambre d’Amour » N39, 2007.

(50) Guide Conty: »Les pyrénées occidentales et centrales et le sud ouest de la France« , Paris, 1899

(51) H. Bonnardot, « La Chambre d’Amour » L’Echo des jeunes, journal littéraire, 15/02/1894

(52) Dr Ch. Lavielle, « Où faut-il en France, passer l’hiver? Les stations climatiques hivernales« , Paris, 1901.

(53) Marianne Peter Borie: »Les massifs rocheux du crétacé supérieur du Labourd occidental: processus d’altération et instabilités littorales« , thèse BRGM 2008.

(54) Paul Raymond « Dictionnaire Topographique du Département des Basses-Pyrénées« , Imprimerie Impériale, 1863.

(55) P-J. Lesauvage, pharmacien militaire: « Essai topographique et médical sur Bayonne et ses environs » Paris, 1825.

(56) Alexandre Du Mège: « Statistique générale des départements pyrénéens, ou des provinces de Guienne et de Languedoc » Tome I, Paris, 1828.

(57) Mémoire du constructeur de navire Castaings de Bayonne, 1725

(58) Jean-Baptiste Bailac:« Nouvelle chronique de la Ville de Bayonne » imprimerie Duhart-Fauvet, Bayonne 1828.

(59) H.-L. Fabre « Lettre Labourdine », 7 ème lettre du 30 juin 1867, Médiathèque Bayonne.

(60) Plan de la commune d’Anglet de 1874 présent aux archives de la ville d’Anglet.

(61) Benoit Pierre: « Pour Don Carlos« , Paris, 1920.

(62) Luis Mariano: « La légende de la Chambre d’Amour« , auteur Francis Blanche, Rolf Marbot, 1 Janvier 1957.

(63) Plan cadastral Napoléonien de 1831, tableau d’assemblage de la ville d’Anglet, archives départementales de Pau.

Publicités

Une réflexion sur “Le grand retour de la grotte de la Chambre d’Amour! Episode 6/7

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s