Comme chaque année et depuis trois ans, les plages d’Anglet se sont offertes un petit lifting en vue de la saison estivale. Ces opérations de reprofilage ont duré cinq semaines, entre le 23 Mai et le 24 Juin 2016, soit une semaine de moins qu’en 2015 avec une enveloppe budgétaire à la baisse proche des 100 000€.

Mais la tache restait toujours aussi grande entre les plages des Corsaires et des Cavaliers où la pente de l’estran est toujours élevée.

 

Les opérations ont eu pour but d’optimiser la sécurité des baigneurs en améliorant la visibilité du rivage depuis le haut de la plage notamment pour les maîtres nageurs sauveteurs (MNS).

sosla3

IMG_1543

La butte de sable, présente au milieu de la plage, faisait plusieurs mètres de hauteur. Formée pendant l’hiver par l’océan, elle a été arasée par les bulls comme ici à la plage de l’Océan.

 

Grâce à ces opérations, le côté esthétique du littoral a été aussi valorisé. En revanche, le travail d’arasement exercé par les engins mécaniques jusqu’au rivage a eu très peu d’effet sur les petits fonds sableux , là ou les baigneurs et les surfeurs évoluent.

sosla

Le travail des bull-dozers, près de la baignade surveillée de la Madrague, interpelle les touristes!

 

On a vu aussi des tractopelles charger des tombereaux à la plage des Corsaires. Le but était d’évacuer le trop plein de sable jusqu’à la plage de la Madrague, déficitaire à la sortie de l’hiver. Mais l’opération s’est avérée chronophage et peu efficace tant les volumes à déplacer étaient importants…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le tractopelle charge un tombereau à la plage des Corsaires pour être déchargé ensuite à la Madrague, pendant que les bulls reprofilent l’estran

 

Depuis le début des opérations de reprofilage en 2014, on a pu se rendre compte que pousser de façon rectiligne et uniforme le sable vers le rivage ne fonctionne pas pour combler les trous proches du rivage. Cela provoque systématiquement un retour des matériaux à la marée suivante, les bull-dozers étant obligés de repasser là ou ils avaient travaillé quelques jours plutôt.

sosla2

Le « poussé tout droit vers le rivage » a ses limites comme ici à la plage des Dunes où, deux jours après le passage des bulls, la bosse de sable s’est reformée près du rivage, annulant toute visibilité du rivage même depuis le haut de la promenade Victor Mendiboure…

 

C’est pour cette raison que le collectif Colian avait pris contact avec les services techniques de la ville d’Anglet en vue de réaliser deux tests novateurs qui changeaient du « pousser tout droit comme dans un champ de maïs »: l’un à la plage de Marinella, l’autre, à la plage de l’Océan.  Ces deux essais avaient été travaillés en amont depuis 2015. Leurs impacts financiers restaient faibles, voire nuls au regard des travaux déjà effectués cette année. Ils avaient été approuvés par les services techniques et le Casagec mais, hélas, ils se sont perdus, par le plus grand mystère, dans les baïnes des plages d’Anglet! Pourtant, la finalité était simple puisqu’elle allait dans le sens de l’intérêt général, avec une participation des associations qui vivent le littoral depuis des lustres, et tentaient d’améliorer la sécurité des baigneurs et la pratique du surf qui ont fait la réputation de cette côte.

Alors que les premiers accidents sérieux ont été enregistrés sur les plages nord du littoral dès le début des vacances de Juillet, préparons nous donc, une fois de plus et sans surprise, à de bonnes secouées en shore-break, en croisant les doigts pour que les acteurs de l’enseignement du surf ainsi que nos anges gardiens MNS arrivent à maintenir une activité touristique sans accident grave. Les moins téméraires continueront d’aller plus au sud …

L’équipe SosLa

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s