Actuellement, (Avril 2016) on peut apercevoir des travaux de réparation sur les trous de renard présents au niveau de la digue sud de l’embouchure de l’Adour. On nomme « trou de renard » les trous provoqués par la chute de matériaux situés en surface vers une cavité souterraine. A l’embouchure, ils sont dus à des infiltrations d’eau qui ont lieu à travers la digue sud lors des fortes marée montrant ainsi les faiblesses de l’ouvrage liées à son âge.

trou de renard 2

Un encadrement de sécurité a été installé autour de la zone renardée près de la vielle digue sud.

 

C’est ce qui c’était déjà passé en Octobre 2002. A l’époque, les services de la DDE maritime avait excavé le sable présent contre la jeté pour en connaitre la raison.

trou de renard 2002

Trou de renard en Octobre 2002  pratiquement au même endroit. (Archives médiathèque Bayonne/Sud-ouest 2002)

 

Ils s’étaient rendu compte que l’eau circulait entre les blocs, présents côté sud de la jetée, suite à la formation de failles dans l’ouvrage. La digue était donc devenu perméable!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’excavation avait, à l’époque, mis au jour les blocs d’ophite mais aussi mis en évidence des infiltrations de l’eau du fleuve à travers la digue. ( Archives médiathèque Bayonne/Sud-ouest 2002)

 

Pour rappel, cet ouvrage d’art d’une longueur de 300 mètres environ avait été construit entre 1895 et 1912 par comblement des jetées à claires voies existantes, afin de canaliser le jusant de l’Adour et avoir un effet de chasse d’eau sur l’accumulation des sables qui formait le célèbre banc de la Barre. La jetée a bénéficié depuis de nombreuses maintenances et confortements par le service des Ponts et Chaussées.

digue sud vers 1960 OCA

La digue sud vers 1960. Un ouvrage malmené par les intempéries océaniques. Notez la présence de rails de chemin de fer qui permettaient d’acheminer les matériaux pour son entretien.

 

Au même moment, la Région a procédé à la consolidation de la digue intérieure touchée par les mêmes intempéries. Le coût global des opérations, digue sud + digue de la patinoire, est de 90 000€.

L’équipe SosLA

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “LES TROUS DE RENARD: QUEZACO?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s