Le profil des plages d’Anglet avait été sérieusement modifié par l’intensité de l’hiver 2014, intensité jamais atteinte depuis 48 ans. Par la suite, la pente de l’estran était si forte que la municipalité avait choisi de re-profiler toutes les plages entre le 15 Mai et le 24 Juin 2014. La situation s’était alors arrangée, surtout pour les baigneurs. Depuis, un autre hiver est en train de se terminer et il est bien plus calme. La plus grosse tempête relevée cette année est inférieure aux 9 tempêtes les plus fortes de l’hiver dernier. Relevons quand même que des dalles du mur de soutien à la plage du Club ont volé en éclat lors de la tempête du 21 Janvier 2014.

Voici l’analyse comparative, plage par plage, de l’évolution sableuse de la côte angloye au 23 Mars 2015:

 Les plages sud d’Anglet:

8488714_e8d1d2db2d_l

Plage de la petite Chambre d’Amour, 23 Mars 2015, marée basse coefficient de 105 avec une hauteur d’eau de 0.54 mètre.

 

8488715_c685dd0fef_m

Plage de la petite Chambre d’Amour, 30 Mars 2014, marée basse coefficient de 109 avec une hauteur d’eau de 0.55 mètre.

– La plage de la petite Chambre d’Amour, de manière générale, parait moins ensablée en 2015 sur sa partie haute par rapport à 2014. Il y a plus de sable au niveau du rivage formant des bancs de marée basse. Au finale, la pente de l’estran est moins forte que l’année dernière à la même époque ce qui parait positif.

 

8489134_ecd970d2cc_l

Petite Chambre d’Amour, 23 Mars 2015, marée basse coefficient de 105 avec une hauteur d’eau de 0.54 mètre

 

 

8489133_f8fc4f4f1a_l

Petite Chambre d’Amour, 30 Mars 2014, marée basse coefficient de 109 avec une hauteur d’eau de 0.55 mètre

 Sur ces deux clichés, on voit que la plage était bien plus avancée vers la mer en 2014 qu’en 2015. Les fortes houles avaient alors poussé le sable des petits fonds sur le haut du rivage provoquant en partie la disparition des bancs de marée basse. On distingue nettement cette avancée de la terre sur la mer au milieu et au nord de la plage. En revanche, les bancs de marée basse y sont encore discret.

– A la plage du Club:

8489032_40d850ab0e_l

Plage du Club, marée basse le 23 Mars 2015, coefficient de 105 avec une hauteur d’eau de 0.54 mètre

8489045_20edf98e42_l

Plage du Club, marée basse le 30 Mars 2014, coefficient de 109 avec une hauteur d’eau de  0.55 mètre

Il y a un banc qui immerge au plein bas de la marée. L’accumulation de sable en haut de plage est nettement moins importante que l’année dernière: bonne nouvelle! Là aussi, il y avait une forte pente à la sortie de l’hiver 2014 car un matelas de sable épais s’était formé et s’étendait depuis le mur de soutien jusqu’au milieu des deux digues. Au mois de Février 2015, il y a eu un drainage naturel de la plage et un beau plateau de marée basse est apparu au delà des digues.

– La plage des Sables d’Or a perdu sur sa partie haute, en 2015, plus de 2 mètres de hauteur rapport à 2014.

8492044_ea1cb81049_l

Plages des Sables d’Or, 20 Mars 2015, mi-marée:

8492043_c50b8a64e8_l

Plages des Sables d’Or, fin Mars 2014, mi-marée

La petite digue de la piscine est nettement réapparue et les palplanches qui la soutiennent, posées en 1974 sont réapparues à un niveau d’antan , c’est à dire à l’époque ou le surf y était réputé.

 – Idem à la plage de Marinella, où l’estran est formé d’une pente très douce. Un beau plateau de marée basse s’est formé, laissant entrevoir encore un bon terrain de jeu pour tous les usagers des plages.

8493628_d7ef5ddf12_l

Plage de Marinella, marée basse, 20 Mars 2015, coef 110, hauteur d’eau 0.40 mètre:

Depuis quelques semaines, le surf a retrouvé sur le Club, les Sables d’Or et Marinella des déferlements de vagues dignes de la belle époque! Tout le monde retient son souffle pour que cette dynamique sédimentaire continue d’y évoluer dans le bon sens. Rappelons que fin 2014, la campagne de dragage avait ramené 100% du sable dragué au droit de ces plages…

 

Les plages centrales d’Anglet:

8489147_edeb6526a3_l

Plage des Corsaires et de la Madrague le 23 Mars 2015 à marée basse, coefficient de 105, hauteur d’eau 0.54 mètre:

 

8489117_d4ca97399b_l

Plage des Corsaires et de la Madrague le 30 Mars 2014 à marée basse, coefficient de 109, hauteur d’eau 0.55 mètre.

A partir de la plage des Corsaire, c’est tout l’inverse! On a vraiment la sensation que des quantités astronomiques de sable sont venues se déposer en milieu d’estran, livrant des plages bombées. Cette accumulation de sable recouvre partiellement la digue de Marinella, fait disparaître l’enrochement des Corsaires (réapparu en 2014) et occulte quasiment l’enrochement de la Madrague dans le fond. On a clairement l’impression que la plage s’est encore ensablée au détriment du rivage, qui semble, lui, avoir reculé. Les bancs de marée basse n’ont pas l’air d’avoir diminué.

8493665_97f543bf3a_l

Plage des Corsaires, marée basse le 20 Mars 2015:

La pente de la plage devient impressionnante à partir de la plage des Corsaires.

– En Mars 2015, l’enrochement de la Madrague est enseveli sous le sable. La pente de l’estran y est très forte, à tel point qu’on ne voit plus le poste MNS depuis le rivage. Un peu de nostalgie avec la photo de l’hiver 2000 prise au même endroit! Cette photo montre a quel point le profil a changé en une décennie. Ici, il reste encore beaucoup de travail…

8490130_af5c5f1114_l

Plage de la Madrague à marée basse, le 23 Mars 2015:

8490143_3a658fc842_l

Plage de la Madrague à marée basse durant l’hiver 2000.

 

Les plages nord d’Anglet:

8489128_4ae68c5bc0_l

Plage des Cavaliers, 23 Mars 2015, marée basse, coefficient 105, hauteur d’eau de 0.54 mètre.

8489129_d8ca026c17_l

Plage des Cavaliers, 30 Mars 2014, marée basse, coefficient 109, hauteur d’eau de 0.55 mètre.

– L’impression constatée au centre d’Anglet perdure jusqu’aux Cavaliers. La pente des plages nord en 2015 semble un peu plus pentue qu’en 2014, avec une accumulation de sable en milieu de pente donnant la sensation d’une plage bombée malgré la gène visuelle des travaux de démantèlement du Luno. Dans le fond, l’enrochement de la Madrague est bien enfoui sous le sable en 2015…

 

Conclusion:

Ainsi, le bilan à fin Mars révèle des plages sud qui se sont décaissées avec des estrans plus grands, formant des pentes plus faible et donnant des temps de surf plus long et de meilleur qualité. La plage du Vvf, qui manque encore pas mal de sable à marée basse est exempte partiellement de ces bons résultats liés probablement à l’absence de clapage côtier au droit de cette plage. Au centre et au nord d’Anglet, idem. Du sable continu de s’y accumulé en milieu de la plage donnant des estrans plus hauts, plus près du bord. Le résultat est un profil de plage défavorable pour les usagers avec des pentes encore plus fortes qu’en 2014. Il y aura un gros travail de reprofilage au Printemps pour assurer la sécurité des bains de la saison estivale dans ce secteur, à moins que d’ici là, une nouvelle tempête en décide autrement!

 

L’équipe SosLa

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s