Quel est le bilan de la tempête CHRISTINE passée sur le littoral Angloy le 04 Mars 2014?

Pour évaluer l’intensité de cette dépression, nous avons fait un comparatif avec HERCULES, dernière dépression à avoir marquée les esprits le 06 Janvier 2014. HERCULES était une dépression de 925 hectopascal. Elle a généré une houle XL avec des relevés à la bouée Ouest Arcachon de 12.8 mètres de hauteur et 14 secondes de période contre 11.8 mètres de houle et 12 secondes avec la dépression CHRISTINE. Mais HERCULES était arrivé avec un coefficient de marée de 82 contre un coefficient de 112 pour CHRISTINE soit une différence de + d’ un mètre en hauteur d’eau. Un vent de sud modéré de 15 à 20 km/h a soufflé pour Hercules contre un vent très fort d’ouest avec des rafales à 80 km/heure créant une surcote pour Christine. Logiquement, CHRISTINE était plus forte qu’HERCULES et elle a causé causée de nombreux dégâts à la côte Angloye. Voici le bilan en images:

 

-Plage du VVF:

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’esplanade le lendemain matin.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une partie du mobilier urbain a été bien endommagé le long de la promenade.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La terrasse et la piscine de l’hôtel Bellambra hôtel ont été malmenées

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le local technique de la piscine a été totalement inondé et ensablé.

 

-Plage du Club:

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un bloc a tenté de traverser la jetée durant la nuit!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les vagues ont projeté à plusieurs mètres certaines dalles du mur de soutien

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’eau de mer qui est passée par dessus la murette s’est accumulée sur le parking du Club avant de échapper par la bouche d’évacuation vers la plage…

-Plage des Sables d’Or:

sable1

Le soir de la rentrée de houle, il y avait déjà des débordements et des débris sur l’esplanade…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pendant la nuit, les vagues ont projeté à plusieurs mètres certaines dalles du mur de soutien, malgré la protection de l’enrochement…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

A l’angle nord de l’esplanade , les dalles ont été aussi malmenées et quelques blocs ont chuté!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les jets de vagues sont venus jusqu’aux milieu des filets de volley.

 

-Plage de Marinella:

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les vagues sont arrivées au pied des ganivelles.

 

-Plage des Corsaires:

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les vagues ont poussé les ganivelles et sont arrivées au pied de la murette du poste de surveillance.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les jets de vagues sont venus jusqu’aux escaliers de la promenade et ont fait réapparaître un bout de la petite digue des Corsaire.

 

-Plage de la Madrague:

Voici le nord de la plage de la Madrague le matin du passage d’HERCULES:

7658588_b57428b4a4_l

Les jets de vagues étaient venus infiltrer les ganivelles durant Hercules. (photo Bruno Salcedo):

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les vagues sont allées plus loin lors de la tempête CHRISTINE en emportant une partie des ganivelles installées sur le haut de la plage.

 

-Les Dunes:

La veille, la houle commençait à grossir . Les jets de vague atteignaient déjà les dunes de la promenade.

Capture

 

7656011_5172d1d317_l

Les dunes prises en photo le lendemain du 06 Janvier 2014, après le passage d’HERCULES

 

 

7727994_c2352c76a6_l

Le sable s’est accumulé en pied de la dune et les vagues sont montées jusqu’à la promenade Mendiboure!

 

7728036_c36a900f07_l

Une partie de l’escalier a disparu sous le sable et les blocs ont été baladé comme de vulgaires cailloux.

 

7728033_7b229454ea_l

Les vague ont malmené l’accès à la plage et la pente de la plage a été gommé dans la nuit.

 

-Les Cavaliers:

7730300_95ac568768_l

Devant le poste de MNS, le niveau du sable n’a pas changé, et la bosse plus loin en haut de plage a été rongée.

7727949_7a144f0a2b_l

L’océan est passé une nouvelle fois par dessus les enrochements, tel un tsunami emportant avec lui des blocs un peu plus loin et…

7727941_915e12e8a8_l

beaucoup d’eau, qui a ensuite stagné en immenses flaques derrière la promenade.

 

-La Barre:

7727408_ab69921da6_l

Nouvelle sortie de l’océan à la Barre, devant les restaurants, laissant çà et là, quelques débris charriés par le fleuve.

 

7727438_45e38b91db_l

Les vagues sont venues chercher les blocs très très haut sur la plage!

7727936_76c9d5adab_l

La surcote a provoqué la sortie d’une quantité importante de gravier et même des billes de bois sur la promenade de La Barre.

 

-L’embouchure de l’Adour:

Le brise-lame, à l’entrée de l’Adour, est une zone tampon pour que la houle qui pénètre dans l’embouchure du fleuve perdre son énergie afin que les navires à quai ne subissent pas trop le ressac venant de l’océan.  Construit fin 1800, le brise lame, côté Anglet, a subit l’usure du temps.

7724033_b0407df2c4_l

Un petit trou sur la surface pavés peut devenir, le temps d’une marée, un véritable trou d’obus. Sous les pavés, la plage!

7724034_b74db777c9_l

La Région, propriétaire du port, réparent en urgence un autre trou apparu dans la surface pavée du brise-lame ayant par la même occasion ouvert une brèche dans le quai de la promenade Mendiboure, appartenant à Anglet.

 

Le viaduc a été construit sur l’ancienne jetée basse! Un chemin de fer, posé sur « des tillacs » permettait le transport des pierres à la construction des nouvelles digues à l’entrée de l’Adour.
7724039_102704aca1_l

7727335_e74d999a9b_l

Les temps changent…

Aujourd’hui, le viaduc en maçonnerie ne sert plus qu’aux pêcheurs et aux promeneurs. Mais il est un pan de l’histoire de l’embouchure qui fait le charme des
lieux à ne surtout pas abandonner.

 

Au niveau de l’ancien camping, à côté de la Capitainerie, l’océan a encore rongé les berges de l’Adour, tant fragilisées par le dragage continu de l’estuaire.

7727384_ef7a853872_l

Autrefois s’étendait ici une plage prisée des campeurs.

7724040_f189e68f4e_l

Le grillage et les poteaux ont disparu sous l »effet de l’érosion! A droite, il reste un socle bétonné d’un poteau électrique déchaussé. Ces poteaux longeaient autrefois une seconde voie ferrée qui menait aux ateliers des Ponts et Chaussés situés à l’entrée de l’Adour.(photo Anglet côte basque)

 

Conclusion:

Suite au passage de la tempête Christine, l’océan est venu atteindre toutes les limites du littoral angloy voire dans de nombreux cas, les a dépassées allègrement. Les plus grands dégâts matériels ont été vus à la plage du Vvf. Les petits fonds ont énormément diminués depuis ces quinze dernières années.

Lors de l’enquête publique sur l’aménagement de la zone sud du littoral il y a deux ans, nous avions signalé au commissaire enquêteur que, « Bien que le clapage côtier ait repris, il reste encore très insuffisant au niveau quantitatif pour le ré-engraissement des plages du sud de la zone« , et que « Aucun travaux de confortement du front de mer n’est prévu à cet endroit alors que les panneaux d’Izadia et les prévisions du BRGM annoncent un recul du littoral angloy d’environ 0.80 mètre par an durant les 30 prochaines années. Les futures installations se trouvant à proximité vont être soumises à rude épreuve face aux tempêtes des prochains hivers… » La réponse du commissaire enquêteur avait été la suivante: « Des études sont en cours sur l’érosion du littoral angloy. La plage du VVF et le bâtiment en particulier sont protégés pas une carapace d’enrochement qui fait l’objet d’un suivi et assure une protection frontale, sur un secteur en forte régression et donc soumis à l’érosion littorale« . Hélas, force est de constater que deux ans après, l’océan nous a donné raison ! Deplus, cet événement n’a pas été classé catastrophe naturelle » par l’Etat. Alors qui va payer l’addition?

L’équipe SOSLA

Publicités

2 réflexions sur “Christine, plus forte qu’Hercules !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s