Suite au succès de la pétition: « Empêchons la vente du sable des plages d’Anglet« , la municipalité a souhaité, au travers du dossier de presse « ÉROSION DU LITTORAL ANGLOY« , clarifier officiellement sa position dans la lutte contre le recul du trait de côte et nous rencontrer pour échanger nos expériences et points de vues sur l’engraissement des plages.

 

Le compte rendu de la réunion :

A travers notre réunion de concertation et d’information avec les élus responsables de la ville d’Anglet et le représentant du Conseil Régional Aquitaine (CRA), nous voyons qu’une stratégie d’avenir est mise en place pour tenter de sauver le littoral.
L’analyse du programme d’actions de la municipalité, pour une gestion plus durable des plages, est plutôt rassurante. Bien que l’équipe SOSLA a une sensibilité différente sur certains points, nous sommes satisfaits de voir que la ville d’Anglet et le CRA s’entendent officiellement pour jouer la transparence avec le public que nous représentons.

Il y a une véritable volonté de l’équipe municipale en place de faire évoluer les clapages côtiers* vers 100%, en militant auprès du CRA et de la CCI de Bayonne pour une drague à demeure. Ce projet permettrait également d’aller chercher le sable stocké au large depuis 116 ans. Mais pour cela, il faut attendre les résultats d’analyse, dont une partie a déjà été réalisée courant 2012, sur la qualité des sables déposés au large, sur la faisabilité des opérations financières et techniques, dont nous ne doutons pas, et sur l’obtention des autorisations juridiques auprès du ministère de l’industrie (permis minier) où la CCI BPB saura se distinguer. Nous restons persuadés que la solution d’avenir est au large puisque nous savons officiellement qu’il existe des milliards de m3 de sable qui dorment dans les fonds. Nous allons veiller au bon suivi des résultats et nous espérons que les élus passeront vite à l’action car il y a urgence.

Concernant la modification de l’arrêté inter-préfectoral n° 04/EAU/24 du 24 mai 2004 autorisant la vente des sables issus du dragage de l’entrée de l’Adour et provenant des plages d’Anglet à des fins non littorales, le représentant du CRA en charge du dossier a signalé que le projet était suspendu pour des raisons technico-financières et a affirmé sa volonté d’utiliser ces sables dans le seul but de lutter contre l’érosion littorale. Faisons le voeu que ces mots ne soient pas vains et se traduisent en actions concrètes.

Nous serons satisfaits de cette position officielle quand les préfectures des Landes et des Pyrénées Atlantiques auront définitivement retiré cette modification d’arrêté lors de son renouvellement en Mai 2014.
Avant la fin du printemps, nous devrions remettre aux préfectures concernées la pétition « Empêchons la vente du sable des plages d’Anglet » afin de faire entendre notre volonté. Pour les retardataires qui n’auraient pas encore signé la pétition, il est encore temps de le faire EN SIGNANT ICI !

 

L’équipe SOSLA.

* dépôt des sables dragués par le navire dans la zone d’immersion côtière

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s