Voici un petit résumé de l’histoire de la Villa Zipa, première maison de style néo-basque du front de mer angloy.

6706534_52fbdd1645_l

La villa Zipa vue depuis l’établissement de bain de la plage de la petite Chambre d’Amour.

 

Construite vers 1923, cette villa imposante se dresse fièrement à l’extrémité de la pointe rocheuse de la Chambre d’Amour. Son emplacement privilégié ne laisse présager, à l’époque, aucun risque de submersion tant la plage est immense. D’ailleurs, ses fondations sont construites directement sur la plage.

6706538_495055a901_l

La villa vue depuis les cabines de plage de l’établissement de bain de la Chambre d’Amour.

 

Mais voilà, ce que ne sait pas encore le docteur Genthile, propriétaire de cette maison et élu à la ville d’Anglet, c’est que depuis 1893, le port de Bayonne drague l’entrée de l’Adour, et enlève chaque année l’équivalent de deux fois le volume de la tour Montparnasse, soit 700 000 m3 de sable littoral à 4km au nord de la pointe. La disparition de ce sable va non seulement empêcher les plages d’Anglet de continuer à s’engraisser, mais elle va même provoquer leur érosion. Le recul est donc en marche depuis 30 ans mais reste faiblement perceptible (un mètre par an).

En 1924, une tempête monstrueuse emporte le premier établissement de bain de la Chambre d’Amour construit en 1884 ainsi que la route de tamaris qui le borde! On notera aussi des dégâts du côté nord de la pointe rocheuse, avec des vagues qui remonteront jusqu’au niveau de la grotte près de la buvette de l’époque. Étonnamment, la villa échappe à ce raz de marée et se voit en sursis face à cette érosion grandissante.

6706546_68e5d156d8_l

La villa Zipa en 1929 (sur la gauche). L’établissement de bain de la petite Chambre d’Amour, au milieu de la baie, a été reconstruit 40 mètres en arrière de son emplacement initial. Le quai, qui passait devant, a été emporté.

Le Courrier de Bayonne du 13 et 14 Février 1926 titre: « La plage et la falaise de la Chambre d’Amour sont en péril » et s’interroge « Est-il vrai que, par suite de l’extraction des sables, excessive et inconsidérée, une avance redoutable de l’océan s’est produite, au point que l’établissement balnéaire est considéré comme perdu, que la villa du Docteur Genthile est menacée, que la falaise est en grand danger?  Quelques années plus tard, le 25 Février 1929, les caves de la maison sont inondées par la conjonction d’une forte houle et d’une grosse marée, une partie du mur de soutien est endommagé.

6769559_22c56f3517_l

La villa vue depuis la pointe rocheuse. On aperçoit, à droite du garage, l’escalier qui descend aux caves. Derrière, on entrevoit la plage tranquille de la petite Chambre d’Amour.

 

En 1930, la décision est prise de « déménager » cette maison, pierre par pierre, dans un autre quartier d’Anglet. Oui, mais où? Le lieu est finalement trouvé, et il faut savoir que 80% des angloys passent devant à chaque fois qu’ils reviennent des plages d’Anglet. En effet, cette maison se trouve désormais à la sortie du quartier des Cinq Cantons. Elle a changé de nom comme pour commencer une nouvelle vie et s’appelle aujourd’hui « Gocho-Etchea » ce qui signifie maison douce…

6706552_5fe597b433_l

La villa Gocho Etchea vie des jours tranquilles.

 

Après 1930, il ne restera plus à cette endroit qu’une belle terrasse installée sur les anciennes caves.

6772222_bbf9738f45_l

La fameuse terrasse fin des années 30, un endroit paisible par beau temps.

 

6525307_051010e99b_l

Vue aérienne de la fameuse terrasse au tout début des années 60.

 

Les fondations de la maison résisteront jusqu’en Mars 1963, date à laquelle une tempête emportera l’esplanade.

8146819_0a8c8563a5_l

La pointe de la Chambre d’Amour, là ou jadis trônait la Villa Zipa, a été mal menée par les tempêtes de l’hiver 1963. Les vagues ont raviné le sable derrière le mur. (Archives Sud-ouest Médiathèque Bayonne)

 

Pour l’anecdote, on retrouvera plus tard sur la plage quelques Louis d’or qui furent dissimulés dans les fondations de la belle villa quand elle était habitée…soit disant!

Quand on voit aujourd’hui combien a rétréci la terrasse, on se dit que le propriétaire avait pris une sage décision. Il n’y a même plus la place pour garer sa voiture devant!

6706554_5e724c14c3_l

Les restes de terrasse en 2012.

6706556_f3c8e450e3_l

La villa au début des années 1920.

 

L’équipe SosLa

 

Sources:

– La petite fille du docteur Genthile, un grand merci pour vos éléments d’information.

Autrefois Anglet de PHilippe SALQUAIN (Atlantica 2000)

Anglet en cartes postales anciennes de Claude BENAVIDES (bibliothèque Européenne 1976)

Aquarelle d’André GRIMARD (Editions HARFANG)

Archives Sud ouest Médiathèque Bayonne

– P-V Ladouer « Défense du littoral d’Anglet, Golfe de Gascogne : un exemple dans une zone à forte houle.« 1990

Publicités

4 réflexions sur “ON A RETROUVE LA VILLA ZIPA !

  1. j’ai bien connu la villa du Dr Gentilhe aux 5 Cantons, où je suis allée avec mes parents et grands-parents ; je passe encore souvent devant..

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s