La tempête Klaus du 24 Janvier 2009 a marqué les esprits tant les dégâts ont été considérables. Elle a été la tempête la plus destructrices en France depuis Lothar et Martin  en 1999. Des forêts entières de pins se sont couchées notamment dans les Landes, des inondations monstrueuses eurent lieu et de nombreuses victimes furent à déplorer. Les vents ont en effet dépassé les 130 km par heure sur la côte basque et près de 150km/ heure en Gironde. Une houle immense dépassant les 10 mètres en mer a chahuté le littoral. Mais heureusement, les coefficients de marée très faible (58-63) et le passage du pic de houle à la marée basse, ont permis de limiter l’érosion sur les plages. Voici quelques clichés pris le jour du passage de Klaus sur les plages d’Anglet:

A la plage de la Madrague:

tempêtes 2009 033

Le sable éolien a submergé la promenade.

tempêtes 2009 037

Le sable s’est collé contre les volets du restaurant de la plage.

tempêtes 2009 022

Accumulation de sable éolien sur la promenade.

 

tempêtes 2009 044

De la chantilly bien fraîche sur la plage. Il suffit de la ramasser! Derrière, on aperçoit encore le haut de la digue de la Madrague…

 

A la plage de la Barre:

tempêtes 2009 005

L’océan dégueulasse à l’embouchure de l’Adour forme des énormes vagues!

tempêtes 2009 016

On s’interroge toujours pour savoir comment cette tourelle résiste aux assaut de l’océan…

 

 

 

tempêtes 2009 009

Eau de pluie + grosse houle + vent de mer + substances tensioactives naturelles ou chimiques = mousse à gogo sur les plages!

 

tempêtes 2009 017

La tour de pilotage, toujours fière, même face aux grosses tempêtes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s