Un bateau vapeur fume au large. Pour que les navires circulent vers le port, l’entrée de l’Adour doit draguée en enlevant chaque année 350 000 mètres cubes de sable provenant des plages d’Anglet. La murette, devant, peut se monter encore à la force des bras. Seul, un escalier en pierre dans le fond permet d’accéder à la plage. La mer parait loin !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s